Pages

jeudi 23 mai 2013

Le coin ciné : Midnight in Paris, Lincoln, et Entretien avec un Vampire


Fiouuu, enfin JE SORS DES PARTIELS !! (enfin techniquement j'ai encore un oral demain matin mais vu que c'est de l'oral et qu'il s'agit juste de parler anglais avec un bon accent on va dire que c'est dans la poche). Quasiment en vacances donc, si ce n'est les quelques séminaires que je continue de suivre à l'ENS (mon séminaire préféré sur Apollinaire a hélas pris fin...). Pour fêter ça, j'ai donc décidé d'en profiter pour vous faire un petit récapitulatif de films que j'ai vus récemment et qui, je trouve méritent d'être partagés. Ils sont tous les trois célèbres : Midnight in Paris parce qu'en tant que littéraires on ne peut que l'adorer, Lincoln parce que c'est du Spielberg sur Lincoln et que c'est sorti il y a quelques mois et que c'est vachement bien fait (même si vous allez le voir, je suis un peu en désaccord avec l'interprétation d'un ou deux trucs mais bon c'est un choix d'historien), et Entretien avec un Vampire parce que je l'ai enfin vu (depuis le temps qu'on m'en parlait...) et que j'ai bien aimé aussi. Je ferai à nouveau des articles centrés sur un film en particulier à l'avenir pour les grosses révélations, mais comme je vois plein de films dont j'ai envie de parler et que ce blog est censé être un blog littéraire avant tout, on va optimiser un peu de temps en temps.  Place aux films, donc !


Minuit à Paris
"Un jeune couple d’américains dont le mariage est prévu à l’automne se rend pour quelques jours à Paris. La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne..."

Gros gros coup de coeur sur ce film !
J'adore Woody Allen de manière générale, mais vraiment, forcément, quand on a une ambiance aussi littéraire... on ne peut que prendre son pied. Gil, le héros, écrivain de notre époque, traîne dans les rues de Paris le soir et aux douze coups d'une horloge, il voit passer une voiture dans laquelle il monte et qui l'emmène droit dans... les années 20, ou "années folles", à l'époque de Hemingway, Fitzgerald, Picasso, Dali... bientôt il y devient accro et passe toutes ses nuits là-bas, découvrant tout un tas de petites anecdotes sur les artistes du passé, auxquels il demande leur avis sur son manuscrit qu'il peine à écrire et auquel il a toujours pensé qu'il manquait quelque chose ; or ce que quelque chose, il va le trouver à Paris, où il veut s'installer définitivement. Le film est hyper drôle (Woody Allen oblige), grand moment d'émotion quand on voit prendre vie tous ces artistes qu'on admire (en plus je ne connaissais pas du tout l'histoire quand j'ai regardé le film donc la surprise n'en était que plus grande, j'ai vu un type qui ressemblait à Fitzgerald je me suis écriée "Aaaaaah mon ami que fais-tu ici ??" (intérieurement bien sûr AHEM). Magnifiques décors et scènes, exactement comme j'imaginais cette époque (c'est ça que j'adore avec Woody Allen, il y a toujours des artistes dans ses films, et c'est toujours du vrai), et les plans de Paris sont très beaux, très poétiques (pour moi qui suis parisienne et qui adore me promener dans Paris, c'était un pur moment de plaisir). Juste une toute petite déception de ne pas voir de scène à l'image de l'affiche du film avec Nuit étoilée de Van Gogh (j'en connais une qui ne me contredira pas...), je croyais qu'il y aurait une scène comme ça et je l'ai désespérément attendue pendant tout le film (cruelle déception), mais à part ça c'était trop bien (avis très constructif n'est-ce pas, rohh j'ai passé la semaine à gratter sur des copies d'examens, j'ai le droit d'être un peu gaga et de juste dire que c'est bien et qu'il faut le voir et que VOILA).

Citation du film, qui m'a faite rire parce que je me suis déjà fait la réflexion et je pense que c'est vrai... en partie. Disons que je pense que c'est vrai dans les moments où on a des doutes sur son écriture :

"Gil: I would like you to read my novel and get your opinion.
Hemingway: I hate it.
Gil: You haven't even read it yet.
Hemingway: If it's bad, I'll hate it. If it's good, then I'll be envious and hate it even more. You don't want the opinion of another writer"




Lincoln
"Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage. Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir"

Alors ça, c'était idéal pour mes révisions de civilisation américaine. I-dé-al !

Daniel Day-Lewis (Au nom du père) et Joseph Gordon-Lewitt (les Batman, Inception...) sont géniaux. Bon, Joseph a un petit rôle mais ça m'a quand même fait plaisir de le voir, je ne m'y attendais pas. Mais la performance de Daniel Day-Lewis, bon sang ! Magnifique. La voix de cet acteur quand il fait ses discours... il entre carrément dans la peau du personnage (et pour incarner Lincoln il faut en avoir !), on est transporté. Tommy Lee Jones était superbe aussi dans son rôle de Stevens, qui lui est plus radical et encore plus engagé dans l'abolition de l'esclavage que Lincoln... Honnêtement, ce personnage a la classe. Genre, la classe ultime. Et si vous voyez le film, vous me direz si comme moi vous avez été extrêmement touché par la scène où il rentre chez lui après le vote de l'amendement qui abolit l'esclavage...

"Lincoln: Euclid's first common notion is this: Things which are equal to the same things are equal to each other. That's a rule of mathematical reasoning and its true because it works"

Petit point sur lequel je suis en désaccord avec la perception de Lincoln que donne le film : Lincoln était certainement pour l'abolition de l'esclavage, mais ce n'était pas non plus le héros anti-racisme qu'on a voulu en faire dans le film... ça ne m'a absolument pas dérangée au visionnage, mais enfin c'est juste une question de mémoire collective, pour qu'on s'en souvienne.



Entretien avec un vampire
"San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l'aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires"

Tout d'abord je tiens à préciser que je n'ai pas lu le roman d'Anne Rice, et que je suis loin d'être une grande fan d'histoires  de vampires. Donc je ne savais pas trop à quoi m'attendre, même si ce film m'intriguait depuis de nombreuses années en raison de la présence de Tom Cruise, d'Antonio Banderas et de Brad Pitt au cast.

J'ai bien aimé. Pas adoré, mais bien aimé. Déjà, je pense que j'aurais été plus "dedans" il y a quelques années, ne serait-ce parce que les effets spéciaux de 1994... bon, disons qu'ils ont vieilli (mais du coup ça donne un côté kitsch plutôt marrant au film !). Et je vais dire un sacrilège, mais je me suis un peu ennuyée pendant la première demi-heure de film... jusqu'à ce que Claudia arrive en fait. Ensuite, je ne me suis pas ennuyée une seconde, l'histoire était entraînante, le jeu des acteurs, ultra bon (j'ai d'ailleurs été surprise car je n'adore pas Kirsten Dunst et là je l'ai trouvée vraiment très bien, même si elle était encore enfant et que c'est difficile de juger le jeu d'acteur d'un enfant parce que ça arrive qu'ils le perdent en grandissant...). l'univers construit est séduisant et très bel effort sur les décors une fois de plus (décidément, les trois films sont super bons au niveau des décors). J'aurais bien aimé découvrir quel était le pouvoir de Louis puisque certains vampires ont des pouvoirs spéciaux comme lire dans les pensées (non, je ne citerai pas une oeuvre plus récente qui a copié sans vergogne ce trait), mais j'imagine qu'en fin de compte son pouvoir c'est tout simplement qu'il a gardé ses émotions d'humain et qu'il est le plus humain de tous les vampires... oh et, la fin m'a beaucoup faite rire.

Que des bons films, alors ! Je recommande très chaudement Midnight in Paris pour celles et ceux qui ne l'ont pas encore vu...

Et je tiens également à vous remercier pour vos commentaires sur mon dernier article, que ce soit sur ce blog ou sur Facebook : les discussions qu'il a lancées ont été très intéressantes et très fertiles, et elles m'ont permis de m'ouvrir quelques horizons qui ont l'air bien chaleureux. Je vais aller voguer par là pendant les vacances, quand j'aurai le temps de lire autant que je voudrai...

A bientôt !
Alacris

12 commentaires:

  1. Trois films que j'ai beaucoup aimé ^^. Je suis complètement d'accord avec tes impressions du coup ;) Tu m'as donné envie de revoir Midnight in Paris n_n J'espère que ton oral s'est bien passé ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca s'est très bien passé oui, merci =)

      Supprimer
  2. Oh, je voulais voir La nuit étoilée moi :o Mais j'ai envie de regarder le film maintenant (j'ai lu pleins de bouquins de Allen, mais j'ai jamais vu ses films, je sais, j'ai honte).
    Lincoln j'avais beaucoup aimé aussi, et je suis d'accord avec toi, dedans il passe pour un "anti-raciste" et anti-esclavagiste de premier ordre, alors que la vérité était tout de même plus nuancée.

    Entretien avec un vampire je n'avais pas du tout aimé par contre :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh mais il est temps que tu fasses connaissance avec Woody Allen en tant que réalisateur, tu adorerais ! Surtout que c'est plein d'ironie.
      Du coup, Minuit à Paris est mon préféré. Les grands fans de Woody Allen disent souvent que ses meilleurs sont ceux des années 70... le DVD d'Annie Hall m'attend depuis des semaines, je pense le regarder dans les jours qui viennent et je te dirai si c'est fondé. Sinon, dans l'ordre chronologique, je ne suis pas fan de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe, Celebrity m'intrigue beaucoup car j'ai découvert récemment qu'il y avait Leonardo Dicaprio (tout jeune !) et Kenneth Branagh dedans, j'ai vu Escrocs mais pas trop il y a des années donc souvenir très brumeux mais c'était bien, Match Point est génial, Vicky Cristina Barcelona aussi (probablement mon préféré après Midnight in Paris, et pourtant je n'adore pas Scarlett Johansson), Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu disons que pour un Woody Allen c'était moyen mais comparé aux autres films, c'était bien, et pareil pour To Rome with love (un peu moins bien cela dit, enfin sur les différentes histoires, certaines sont bien et d'autres sont plutôt bof). Voilà, j'espère que le panorama t'aidera à te lancer :p

      Pour Entretien avec un vampire, c'est bien toi qui aimes beaucoup Anne Rice, non ? Du coup je me demande si tu avais davantage apprécié le livre ou non (personnellement je ne l'ai pas lu).

      Supprimer
    2. J'ai carrément préféré le livre o/ Anne Rice c'est un génie (et je te déshérite de ne pas l'avoir lu).

      Supprimer
    3. Déshéritée ! ;_;
      Si en sage disciple, je lis le livre et que d'aventure, tu mourais tragiquement, dis, je pourrais avoir la grenouillère de Fernand ? *_* (non pas que je veuille que tu nous quittes hein, mais elle est fichtrement jolie cette grenouillère).

      Supprimer
  3. "Entretien avec un vampire", je l'avais adoré, ce film ! Déjà, la prestation de Brad Pitt (à mes yeux) a été largement éclipsée par celle de Tom Cruise.
    Il y a aussi Christian Slater que j'aime beaucoup dans le film.
    Au contraire, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Bon jeu des acteurs, belle mise en scène, belles répliques... Mais c'est sans doute dû au fait que j'ai vu ce film au début des années 2000 ! (Nul doute que si je le regarde aujourd'hui, je rirai beaucoup des effets spéciaux.)

    En revanche, "Midnight in Paris", j'ai beaucoup moins accroché... (comme quoi, les goûts et les couleurs...). Mais ce film (et Lincoln, d'ailleurs), je les ai vus dans l'avion, sur un trajet de 13 heures, à 2 heures du mat', en anglais sous titré anglais et que je n'avais pas le son, donc peut-être que c'est à prendre en compte... (^^)

    Sinon Lincoln, j'ai adoré. J'ai été subjuguée par la performance de Daniel Day-Lewis qui, à mon sens, méritait largement son Oscar.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, Brad Pitt n'était pas encore très connu à l'époque. En fait c'est assez drôle car il y a beaucoup d'acteurs qui était moyennement connus à l'époque dans ce film, et qui sont devenus des stars internationales à peine quelques années plus tard. Mais je ne trouve pas que Brad Pitt soit éclipsé par Tom Cruise, il est beaucoup plus présent à l'écran que lui ! Bon, son rôle est un peu plus monotone peut-être...
      Christian Slater, jamais vu ailleurs à part dans Robin des Bois (le vieux, avec Kevin Costner et Morgan Freeman, j'adore ce film !).

      Oh, il faudra que tu revoies les autres films dans un contexte différent de celui de l'avion ! Lincoln demande de la concentration et beaucoup d'émotion passe par la voix de Daniel Day-Lewis, donc sans son (et tout à fait d'accord pour l'Oscar !)... et pour Midnight in Paris aussi, on se laisse beaucoup plus prendre par la magie du film en ayant le son et un grand écran (surtout avec des plans aussi beaux, c'est dommage de les voir sur un minuscule écran pixellisé d'avion).

      Supprimer
  4. J'adore ce Robin des Bois <3 Un film superbe avec mon acteur préféré (Alan Rickman) !
    Bref, je suis d'accord, il faut que je les revois dans un contexte différent. Peut-être que j'apprécierai davantage "Midnight in Paris (mais je pense que ça vient surtout du fait que je ne" suis pas fan du tout d'Owen Wilson à la base...).
    Quant à "Entretien avec un vampire", je trouve la prestation de Tom Cruise meilleure que celle de Brad Pitt (même s'il apparaît moins que ledit Brad Pitt). Comme quoi, les personnages qui apparaissent le plus à l'écran ne sont pas forcément les meilleurs. Je pense notamment à Robin des Bois où Kevin Costner est certes très bon, mais Morgan Freeman, Christian Slater et (surtout) Alan Rickman m'ont davantage marquée.
    (Et d'ailleurs, même si Brad Pitt est devenu une star internationale quelques années après, je lui préfère ses premiers films : "Thelma et Louise", "Sept ans au Tibet", "Le Mexicain" et surtout le magnifique (à mes yeux xD) "Rencontre avec Joe Black". Idem pour Tom Cruise)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alan Rickman est un des meilleurs acteurs de tous les temps, on est d'accord ;) . Et Morgan Freeman est génial aussi dans ce Robin des Bois (et partout de manière générale !)
      Je ne suis pas fan d'Owen Wilson non plus mais il est vraiment bien dedans, il a un côté perdu et hébété assez drôle !
      Brad Pitt est excellent dans Sept ans au Tibet. Je l'adore dans Fight Club aussi (mon film préféré s'il fallait en choisir un seul, évidemment), mais il me semble que c'est plus tardif. Et tu fais bien de me parler de Rencontre avec Joe Black, il fait partie de mes must ultimes que je dois voir au plus vite (avec Anthony Hopkins je crois ?).

      Supprimer
    2. Honte à moi j'ai oublié l'excellentissime Fight Club ! Mais je citais les films de mémoire et je crois bien en avoir oublié quelques uns !
      Entièrement d'accord avec toi pour Morgan Freeman qui d'ailleurs, avec Alan Rickman, sont deux acteurs qui auraient mérité un Oscar (Morgan Freeman pour le superbe rôle de Nelson Mandela).
      Quant à "Rencontre avec Joe Black", c'est bien avec Anthony Hopkins. Un film que j'ai adoré à tous les niveaux !

      Supprimer
  5. Je n'en ai vu aucun, Lincoln est dans ma wish et je note aussi le premier que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer

«Il faut tout dire. La première des libertés est la liberté de tout dire»
Maurice Blanchot

L'avis de chacun compte. N'hésitez pas à me laisser le vôtre !